Vendredi Vert et Si-vert Monday

G.A.V. - Vendredi vert et Si-vert Monday

Mais qu’est-ce que le Green Friday (ou Vendredi Vert)?

Alors que le Black Friday bat son plein d’année en année, un mouvement contestataire prend de plus en plus d’ampleur. Le Green Friday, lancé en 2017, est un mouvement de résistance à la surconsommation en cette période de l’année.

En 2017, Envie, modeste réseau Français de recyclage et de reconditionnement lançait le « Green Friday ». Derrière ce nom se cache un mouvement de résistance au « Black Friday », ce jour de consommation débridée tout droit venu des Etats-Unis. Si cette journée du lendemain de Thanksgiving fait sens aux Etats-Unis, au Canada et en France elle n’est liée à aucune tradition commerciale. Elle est pourtant pour les commerçants européen une bonne « excuse » pour relancer la consommation juste avant les fêtes de fin d’année.

« Le jour où un acteur du high-tech se mobilisera, ça peut aller très vite et détourner les gens du modèle horrible d’Amazon. Un gros qui bouge un peu a plus d’effet qu’un petit qui bouge beaucoup. » -Anémone Berès- Présidente de la fédération ENVIE

Pourquoi le Green Friday ?

Le black Friday est le symbole de l’hyperconsommation, les citoyens ne consomment plus de façon utile, mais assouvissent un besoin compulsif assimilable à une forme d’addiction. Cela implique des surproductions en masse  de biens manufacturés, comme ceux à fortes utilisations de ressources largement non renouvelables (métaux rares) et polluantes (émissions de gaz à effet de serre). Par ailleurs, cette course aux prix bas ainsi que d’autres réductions drastiques est une incitation à fermer les yeux de cette économie consumériste.

Quand on sait que chaque année le Black Friday bat des records, de nombreux citoyens et entreprises remettent en question à juste titre la pérennité et le sens de ce modèle de consommation effrénée. Au-delà de la lutte ponctuelle contre le Black Friday, le Green Friday souhaite questionner la surconsommation, et permettre aux citoyens d’engager une réflexion sur leurs modes de consommation.

Le Green Friday se présente comme une alternative à la consommation compulsive, aux achats non nécessaires dictés par la logique promotionnelle, sans culpabiliser les consommateurs mais en les responsabilisant et en faisant appel à leur libre arbitre d’acteurs-consommateurs.

L’association Green Friday, a donc lancé en 2018 un appel à signer une charte d’engagement pour une consommation responsable. Les structures qui souhaitaient rejoindre l’association avaient pour activités directes, de manière non cumulative, durable, et traçable :

  1. Le réemploi et/ou la réparation
  2. La non-consommation ou la consommation raisonnée
  3. Le commerce équitable
  4. L’insertion
  5. La production ou la vente de produits et services écologiques :
    • issus de l’agriculture biologique
    • économes en ressources non renouvelables ou faiblement renouvelables
    • à faible bilan carbone (notamment produits locaux)

Green Friday : vers une consommation responsable

Le « Green Friday » n’est pas qu’un mouvement contestataire. Ses acteurs ne souhaitent pas aller vers la dé-consommation mais dans la consommation responsable » explique Emery Jacquillat. En ce sens, de nombreuses associations proposent des alternatives au Black Friday orientées vers l’économie solidaire

Emmaüs (France) cofondatrice du Green Friday propose par exemple des ateliers couture pour sensibiliser les consommateurs à la durée de vie des vêtements. A Paris, la mairie a octroyé 40 000 euros de subventions à l’association « Green Friday » pour animer des portes ouvertes dans ses ateliers. Mi-décembre, la mairie organisera un « marché de Noël solidaire ». La plateforme Drivy (location de véhicules entre particuliers) offre 50 euros (73,28CAD) à ceux qui ne participeront pas au Black Friday.

Le mouvement n’est pas isolé. La campagne « Faites quelque chose » de Greenpeace (plus de 273 événements dans 38 pays) invite les consommateurs à ne rien acheter le jour du « Black Friday » et se rendre plutôt dans des conférences de sensibilisation au recyclage, à la réparation et au « do it yourself ».

Le mouvement semble fonctionner. D’après Heikki Väänänen, PDG de la société HappyorNot (le leader mondial en matière de mesure instantanée de la satisfaction Clients et Salariés), « année après année les consommateurs se lassent ». Les chiffres le prouvent : aux Etats-Unis, le taux de satisfaction des consommateurs américains a chuté de 7,5% en 2017 durant le Black Friday.

« I’m a Vancouver Island girl with a respect for nature » Lâche Pamela Anderson au Capitaine Locky MacLean et son équipage du Sea Shepherd pour le lancement de la campagne « Operation Virus Hunter » contre la sur-pêche du saumon de l’Atlantique Nord.

Si-vert Monday

Le Cyber Monday est un terme de mise en marché pour identifier le lundi suivant Black Friday, le vendredi qui suit immédiatement le Thanksgiving. Ce terme est apparu le 28 novembre 2005 dans une dépêche de Shop.org intitulée ‘Cyber Monday’ Quickly Becoming One of the Biggest Online Shopping Days of the Year. Au Canada, le terme « Lundi fou » s’est imposé comme traduction.

Selon une étude de Shop.org/BizRate Research réalisée en 2005, 77 % des revendeurs en ligne avancent que leurs ventes augmentent de façon marquée le lundi suivant le Thanksgiving, une tendance qui provoque de substantielles réductions et d’importantes promotions lors du Cyber Monday de cette année. En 2010, comScore2 a rapporté que les consommateurs américains ont dépensé 32,6 milliards de dollars américains en achats en ligne lors du Cyber Monday (voyages exclus pour l’année 2009, qui s’élevaient à 887 millions US$), le jour de l’année 2010 qui a vu le plus d’achats en termes de dollars.

Le terme « Cyber Monday » est depuis repris par les revendeurs en ligne établis au Canada, au Royaume-Uni, au Portugal, en Allemagne, en Suisse, en France et au Chili.

L’importance du Cyber Monday dans tous les pays mentionnés est toutefois nettement inférieure à celle du Black Friday. En Suisse, par exemple, les revenus générés par le Cyber Monday sont 10 fois moins élevés que ceux générés par le Black Friday

Tous responsables, notre engagement ?

Pour montrer notre engagement en faveur l’environnement, et de par le côté numérique de nos prestations nous allons plus loin dans l’action : nous allons observer le green friday ainsi qu’un projet du Si-vert Monday en observant une fermeture de nos prestations et services du 29 novembre au 2 décembre 2019 inclus.

venenatis, Phasellus porta. ut justo dapibus vulputate, mattis commodo luctus