Suite aux récents événements santé mondiaux (COVID-19) nous réagissons avec un article pour vous dire que tout en respectant religieusement les prescriptions de sécurité, nous maintenons inchangées toutes nos prestations. Nous encourageons également toutes les structures professionnelles à passer au télétravail tant que cela est pratiquement possible.

Soucieux de la santé collective, nous vous avons fais un résumé des mesures que nous vous encourageons à prendre indépendamment du pays depuis lequel vous nous lisez. Nous vous rendons également attentifs à bien observer et respecter les mesures régionales vous concernant.

Coronavirus (COVID-19) : auto-isolement et auto-quarantaine

Afin d’éviter que le coronavirus ne se propage sans entrave, il faut agir de manière responsable : auto-isolement lorsqu’on est malade et auto-quarantaire lorsqu’on a eu un contact étroit avec une personne infectée au coronavirus. Car les personnes infectées peuvent devenir contagieuses avant de développer des symptômes.

Le virus ne doit plus pouvoir se propager sans contrôle. L’auto-isolement et l’auto-quarantaine sont les moyens de le freiner.

Auto-isolement

Vous présentez des symptômes de maladie comme de la toux (toux sèche irritante), des maux de gorge, un essoufflement et/ou de la fièvre, une sensation de fièvre, des douleurs musculaires. Dans ce cas, restez à la maison et évitez autant que possible tout contact avec d’autres personnes. Suivez les consignes sur l’auto-isolement figurant dans la fiche d’information ci-dessous.

Quelle est la durée de l’isolement ?

En l’absence de symptômes pendant plus de 48 heures et après une durée d’au moins 10 jours depuis les premiers symptômes, vous pouvez lever l’isolement.

Auto-quarantaine pour le COVID-19

Vous vivez sous le même toit ou avez eu des relations intimes avec une personne atteinte d’une maladie respiratoire aiguë (toux, maux de gorge, essoufflement et/ou fièvre, sensation de fièvre, douleurs musculaires). Dans ce cas, suivez les consignes sur l’auto-quarantaine.

Quelle est la durée de la quarantaine ?

Dès que les symptômes de maladie tels que décrits ci-dessus apparaissent chez cette personne, restez à la maison. Prêtez attention à l’apparition de tels symptômes. Évitez tout contact avec d’autres personnes pendant cette période. En l’absence de symptômes après 10 jours, vous pouvez lever la quarantaine.

Les interdictions et prescriptions prévues ne s’appliquent pas seulement aux employeurs, mais à toute la population.

Confinement : les gestes barrière s’appliquent-ils aussi en famille ?

Alors que toute la France est désormais confinée, quels gestes tendres – ou plus – sont-ils autorisés ou déconseillés au sein du couple comme de la famille ? Plus de câlins pour les enfants ? Ne pas faire l’amour pour les couples ? Faut-il aussi restreindre tous nos rapports quand on est confiné en famille ?

Gestes barrières : aucune mesure intrafamiliale

Nous sommes désormais entrés en phase de confinement, et ce très certainement pour plusieurs semaines, au moins pour quinze jours. Mais une fois confiné en famille, que fait-on et que ne doit- on pas faire ? C’est à la fois une question d’intimité et une question d’amour et de gestes tendres. Faut-il aussi appliquer les gestes barrière en famille ? En fait, le concept de confinement est simple : il sert à limiter les risques.

En règle générale, un adulte croise une centaine de personnes dans une journée normale, au gré de sa vie sociale. Avec le confinement, quand un parent sort faire les courses, il passe de cent contacts à seulement trois ou quatre par jour. Mais au sein de la famille confinée, il n’y a en fait aucune mesure particulière intrafamiliale à prendre, en l’absence de symptômes chez l’un des parents. Dans la promiscuité d’une vie à la maison, une personne symptomatique étant contaminante les deux jours précédant ses symptômes, elle aura probablement déjà transmis le virus.
coronavirus gestes barrière famille

Oui on peut montrer de l’affection à ses enfants comme d’habitude, ça pourra même les rassurer du câlin à l’amour, rien d’interdit.

Moralité

Pas la peine de respecter une distance de sécurité de deux mètres entre vous, de ne pas toucher ses enfants. Pas de soucis pour les câlins non plus, les gestes de tendresse habituels, encore plus rassurants en ces temps de crise. Plus encore, rien n’empêche les amoureux de s’embrasser, ni les couples de faire l’amour sans rien changer à leurs habitudes.

En revanche, si désinfecter les poignées de portes et les interrupteurs de la maison n’est en soi pas utile à la maison, il faut bien évidemment continuer à se laver les mains plusieurs fois par jour. De même, il faut rappeler aux enfants de bien se laver tous les doigts ainsi que les poignets. Et, bien sûr, la mesure de base est de respecter les règles du confinement.

Mais le plus important reste encore et toujours la solidarité et le partage de l’amour, soyez attentifs à vos proches, prenez des nouvelles par message, ou pourquoi pas mettre à profit ce temps dont vous disposez dans votre salon pour innover un nouveau moyen de communication tel qu’un élevage de papillon voyageur ?