G.A.V. - Twitter, Pourquoi choisir ce réseau social

Avec plus de 20 millions d’utilisateurs actifs en France, Twitter est un réseau social qui va vous permettre d’interagir en temps réel avec vos followers (vos abonnés) et de publier des nouvelles quotidiennement.

Sa spécialité : commenter en direct l’actualité en 280 caractères, en allant à l’essentiel… Le choix de ce réseau social est intéressant pour :

  • de la veille informationnelle (suivre des experts et bénéficier de leurs expertises) 
  • entrer en contact avec des influenceurs.

Même s’il est rapide de créer un compte, il faut savoir que pour gagner en visibilité sur Twitter, il faut intervenir plusieurs fois par jour et être suivi par de nombreuses personnes. Plus vous « twetter», plus vous aurez des chances que vos followers “Retweet” votre information.

À l’affût des dernières tendances, les utilisateurs de Twitter (blogueurs et spécialistes du Web) sont en général exigeant sur les nouveautés publiées. Ce qui vous demandera d’être précis et pertinent sur votre veille afin de ne pas mettre en péril votre e-réputation.

Pour développer votre visibilité sur ce réseau social, vous aurez à :

  • twitter de l’information qui intéresse vos abonnés et non des offres commerciales
  • utiliser les hashtags pour augmenter la portée de votre tweet.
  • ajouter une image ou une vidéo à votre tweet en relation avec le sujet de votre tweet
  • twitter régulièrement (plusieurs fois par jour) pour maintenir la notoriété de votre entreprise..
  • twitter au bon moment en testant les heures qui fonctionnent le mieux
  • retwitter en y apportant un commentaire pertinent et en y ajoutant une mention (@NomDeAuteur) afin que ce retweet soit visible pour les abonnés de l’auteur et pour tous vos abonnés.
  • remercier toujours vos abonnés pour leur retweet
  • réaliser des sondages afin d’interpeller votre audience (vos abonnés)
  • interagir avec votre communauté et suivre les personnes pour lesquelles vous souhaitez être suivi 
  • entrer en relation avec les influenceurs afin qu’ils deviennent des ambassadeurs de votre marque
  • rester vous-même et être toujours dans un esprit de partage.

Le mot de la fin

Bien entendu, je ne vous ai pas présenté tous les réseaux sociaux. Ce n’est pas ce qu’il manque et ce n’est pas l’objectif de cet article…

Plus un réseau social vous permettra d’échanger vraiment avec les gens, plus obtiendrez de la visibilité: Facebook, instagram, twitter.

Il est certain que l’idéal est de se placer sur plusieurs réseaux sociaux. Mais, n’oubliez pas, la qualité avant la quantité.

Communiquer sur les réseaux est très chronophage, demande de la planification et devient peu rentable s’ils sont mal utilisés.

Votre objectif prioritaire pour bien communiquer sur les médias sociaux est de faire en sorte que vos abonnés se rendent sur votre blog en cliquant sur un lien.

Quel que soit le réseau social choisi, il est impératif de : 

  • bien remplir son profil ;
  • réellement utilisé le réseau social choisi ;
  • élaborer et maintenir une ligne éditoriale cohérente.

L’intérêt de ces articles est triple :

  • Vous convaincre d’utiliser les médias sociaux pour votre entreprise, levier stratégique de nos jours incontournable.
  • Vous convaincre sur le fait qu’avant de s’engager sur cette voie, il faut prévoir une stratégie, une ligne éditoriale et ne pas se lancer tête baissée.
  • Vous convaincre de ne pas vous disperser en démarrant avec plusieurs réseaux sociaux ( choisir au départ un seul réseau social est bien suffisant pour un indépendant…)

Convaincu, à vous de me le dire…

G.A.V. - Youtube, Pourquoi choisir ce réseau social

Avec plus de 800 millions de visiteurs uniques chaque mois, cette plate-forme de vidéos est devenue le deuxième moteur de recherche au monde, après Google.

De plus, les vidéos YouTube sont bien positionnés dans les résultats de recherche de Google.

YouTube est donc le réseau social idéal pour gagner de la visibilité avec du contenu vidéo. YouTube devrait être vu comme un canal d’acquisition de nouveaux visiteurs. Si vous obtenez des vues uniquement par les lecteurs de votre blog ou vos prospects & clients existants, la mise en place de ce réseau social n’aura que peu d’intérêts pour augmenter votre visibilité.

L’objectif est donc de :

  • trouver des sujets à traiter qui puissent obtenir un bon potentiel en termes de référencement. Pour cela, il faut analyser la concurrence existante avant de choisir une thématique à traiter en vidéo
  • créer une série de vidéos de qualité et attirer des nouveaux visiteurs vers son site é& blog pour les convertir en prospects et en clients

La vidéo est le support en vogue en ce moment : c’est visuel et attractif. Néanmoins, le plus difficile est d’arriver à se démarquer en :

  • soignant le design de sa chaîne ;
  • proposant des vidéos qui ont un potentiel de partages (vidéo utilisant l’émotion) ou un potentiel de positionnement SEO (série de vidéos tutoriels).

De plus, chaque paramètre de diffusion de votre vidéo sur YouTube doit être optimisé :

  • choisir la bonne catégorie pour sa diffusion sur YouTube ;
  • insérer les Tags, les mots-clés susceptibles de vous apporter du trafic ;
  • choisir le meilleur format d’encodage possible : format HD ;
  • réaliser une belle capture d’écran avec un titre pour la miniature de la vidéo ;
  • insérer des « call to action » afin que vos visiteurs s’abonnent à votre chaîne ou qu’ils se dirigent vers votre site web.

G.A.V. - Instagram, Pourquoi choisir ce réseau social

Lancé en 2010, Instagram est un réseau social en croissance exponentielle qui compte plus de 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France.

Il est aussi considéré comme l’un des meilleurs réseaux sociaux en termes d’engagement (nombre de partages et de commentaires).

Instagram est une application basée sur le visuel et beaucoup de personnes (surtout les jeunes de 18 à 24 ans) aiment ce type de publication, ce rapport de proximité où chacun peut livrer une partie de soi-même à travers des photos.

Même si Instagram peut être utilisé dans n’importe quel secteur d’activité, ce réseau social est plus attractif dans des niches de marché où la photo est prédominante telles que : la mode, la cuisine, le fitness, la beauté, les voyages, l’art…).

La publicité instagram est intégrée dans la plateforme de Facebook avec de nombreuses possibilités de ciblage.

Choisir ce réseau social peut être un plus pour votre entreprise, pour communiquer par le visuel et créer ainsi de la proximité avec votre audience.

Pour profiter pleinement de la visibilité de ce réseau social, vous aurez à :

  • Bien choisir votre thématique. La thématique choisie est le noyau central de votre compte Intagram. Il est donc important de bien le choisir.
  • Présenter une identité visuelle cohérente. Les publications Instagram restant affichées sur votre profil, vous devez harmoniser l’esthétique de vos publications. Par exemple, vous pouvez ajouter un filtre à vos photos pour présenter une couleur dominante sur toutes vos photos.
  • Publier régulièrement vos expériences visuelles. Il faut publier de beaux visuels sur votre entreprise, sur vous-même et les membres de votre équipe ou encore sur vos clients. Publiez au moins une fois par jour et à la même heure si possible.
  • Utiliser des hashtags. En utilisant des hashtags appropriés, vous ferez connaître votre entreprise plus facilement et auprès d’un public large et ciblé.
  • Être actif. Vous devez « liker » les publications en rapport avec votre thème. Et, bien entendu, il faut toujours répondre aux messages de vos abonnés.
  • Suivre vos résultats. Il faudra analyser les résultats de votre compte Instagram pour optimiser votre visibilité et augmenter le nombre d’engagements de vos abonnés.

Le saviez-vous ?

Un hashtag est un mot qui s’écrit en mettant un dièse (#) au début. (ex : #Mot)

Il permet de regrouper dans une thématique tout ce que vous publiez sur un réseau social tel que Twitter, Facebook, Instagram. En utilisant les hashtags, vos publications sont potentiellement diffusées à l’ensemble des utilisateurs du réseau social faisant une recherche sur le thème concerné (le mot inséré dans le hashtag).

Dans le cas contraire, c’est à dire sans l’utilisation des hashtags, vos posts seront accessibles uniquement par vos abonnés.

G.A.V. - LinkedIn, Pourquoi choisir ce réseau social

Avec 14 millions d’utilisateurs en France, LinkedIn permet à toute entreprise d’accéder à des groupes d’expertises, de trouver un contact ou une entreprise, de prospecter et aussi de valoriser son expertise à travers le partage d’information.

LinkedIn cible spécifiquement les professionnels. Ce média n’est donc pas adapté au BtoC.

LinkedIn se positionne comme une véritable plateforme de publication de contenu et de partage d’information pour les entreprises :

  • Lynda : tutoriels et formations en ligne
  • Application Pulse : publication d’articles directement dans Linkedin

Choisir ce réseau social est parfait si votre objectif est de développer votre réseau professionnel, trouver des clients BtoB et recruter de nouveaux collaborateurs.

Avant de demander à une personne de rejoindre votre réseau, je vous recommande vivement d’engager la relation avec elle :

  • Laissez un message (quand c’est possible) avec votre demande de mise en relation
  • Laissez un ou plusieurs commentaires sur ses publications
  • Partagez un ou plusieurs de ses posts…

Prospecter sur LinkedIn demande du temps et de la personnalisation. Il ne sert à rien d’obtenir un maximum de contacts si vous n’avez pas pris la peine de vous présenter intelligemment.

Outre le fait que vous devez soigné la présentation de votre profil (comme pour tous les réseaux sociaux), vous aurez aussi à :

  • Etre régulier dans la publication de posts (articles, images, vidéos). 
  • Une fois par jour minimum ; rédiger et publier des articles directement sur LinkedIn
  • Interagir avec les autres membres de votre communauté
  • Laisser des commentaires pertinents afin de vous positionner en tant qu’expert
  • Partager vos connaissances dans des groupes spécifiques liés à votre domaine d’activité ; rechercher et suivre activement les acteurs importants de votre secteur d’activité
  • Investir dans leur programme de publicité. Attention, il est difficile d’obtenir un retour sur investissement.
G.A.V. - Facebook, Pourquoi choisir ce réseau social

Facebook est le plus grand réseau social du monde.

En France, on recense environ 30 millions de comptes Facebook réunissant toutes les classes d’âge et catégories de population.

Un professionnel est avant tout une personne qui a, pour la très grande majorité, un profil Facebook.

Même si Facebook est plutôt orienté BtoC, il reste donc le réseau social incontournable pour n’importe quelle entreprise, petite ou grande pour :

  • Développer une communauté autour de ses valeurs et gagner en notoriété ;
  • Obtenir un échange direct avec sa communauté et ses clients.

Facebook permettra à votre entreprise d’obtenir une grande visibilité auprès des consommateurs, quel que soit son statut : étudiants, salariés, indépendants, retraités…

De plus, dans la grande majorité des cas, vous obtiendrez beaucoup plus de partages sur vos articles avec Facebook plutôt qu’avec un autre réseau social (indispensable pour booster son SEO !). C’est un avantage non négligeable à prendre aussi en considération…

Comment se faire connaître sur ce réseau social ?

C’est la première question que vous devez vous poser.

avant de choisir un réseau social : profil ou page Pro pour votre entreprise ?

Mais sachez toutefois que l’utilisation de votre profil personnel pour une activité commerciale est une pratique interdite et indiquée dans les conditions générales d’utilisation de Facebook .

1 – Le profil personnel

Comme vous le savez très certainement, un compte personnel permet à une personne physique de communiquer et de partager à d’autres personnes toute sorte de contenus (articles, images, vidéos). Les relations sont celles d’une personne physique avec d’autres personnes. Toute nouvelle relation (devenir « ami ») est obligatoirement liée à un consentement (acceptation ou non de la demande).

Avantages

  • Trouver directement de nouveaux contacts
  • Commenter et partager sur le journal d’une autre personne
  • Envoyer des messages privés à une autre personne
  • Intervenir dans des groupes Facebook

Inconvénients

  • Destiné à un usage personnel et non professionnel
  • Le nombre d’amis est limité à 5000
  • Aucune statistique sur les publications pour affiner sa stratégie.
  • Impossible de faire de la publicité et organiser des jeux concours

Ce support est donc le moyen le plus simple à mettre en place pour être suivi et créer une communauté autour de ce que vous avez à partager.

2 – La page professionnelle

La page pro va vous permettre de diffuser et promouvoir du contenu relatif à votre entreprise. Les informations étant publiques, toute personne physique (donc avec un compte personnel) peut suivre votre actualité et décider ou non de devenir « Fan » (en cliquant sur « j’aime »).

Les publications de votre page Pro s’afficheront ensuite dans le fil d’actualité de vos « Fans ». En théorie…, car la portée organique est en chute libre (moins de 5%). Par exemple, si un de vos Fans n’a jamais interagi avec votre contenu, vos posts ne seront jamais visibles dans son fil d’actualité…

Avantages

  • Accès à des indicateurs clés pour mesurer l’efficacité des publications 
  • Possibilité d’être géré par plusieurs personnes
  • Possibilité de faire de la publicité ciblée 
  • Possibilité d’organiser des jeux concours 
  • Aucune limite concernant le nombre de Fans

Inconvénients

  • La portée organique des posts est très faible
  • Impossible d’envoyer un message à tout ses fans
  • Impossible de prospecter directement de nouveaux contacts
  • Impossible de commenter et partager sur le journal d’une autre personne
  • Impossible d’intervenir dans des groupes Facebook

L’utilisation d’une page professionnelle facebook a des avantages conséquents pour l’inclure dans sa stratégie d’acquisition client !

La page profil est, à mon sens, le support à privilégier pour démarrer à se faire connaître sur ce réseau social.

Pour trois raisons essentielles :

  • Facebook privilégie dorénavant les posts provenant des profils personnels sur le fil d’actualité. La portée organique des posts d’une page d’entreprise dégringole, dégringole… Il faut obligatoirement faire de la pub pour avoir la chance de toucher ses Fans sur une page d’entreprise…
  • Avec un profil personnel, Il est bien plus simple pour un freelance de se créer une communauté autour ce qu’il a à partager (autres que des offres commerciales…).
  • Avec un profil personnel, toujours dans un esprit de partage, le freelance a la possibilité de gagner en visibilité en relayant aussi ses publications dans des groupes Facebook.

Je vous conseille donc de privilégier votre page profil pour trouver directement vos premiers contacts, vous faire connaître, en tant que personne et créer dans un second temps une page pro pour fédérer autour de votre marque et développer votre affaire.

À partir de ce moment, deux solutions s’offrent à vous :

Transformer votre page profil en page Pro et ainsi récupérer vos amis qui deviendront vos Fans ; Créer une page Pro en complément de votre profil.

Je vous déconseille la première solution, car tout le contenu de votre profil sera perdu ! La deuxième solution est donc à privilégier même si vous devez inviter vos amis à aimer votre page Pro. De toute manière, ceux ou celles qui n’accepteront pas votre invitation sont tout bonnement des personnes qui ne s’intéressent pas réellement à vous, à votre contenu !

D’une manière globale, attendez d’avoir développé votre trafic via d’autres supports de communication avant de mettre en place votre page professionnelle Facebook.

Couplé à un blog, Facebook est le réseau social idéal pour partager un article, créer un événement, annoncer le lancement d’une nouvelle formation, faire réagir sa communauté et l’écouter pour comprendre ses attentes.

De plus, Facebook, offre un environnement favorable pour une relation client avec Messenger ou l’échange de messages privés.

Cela dit, il ne faut pas perdre de vue que les médias sociaux ne sont pas des moyens de communication pour faire de la vente directe.

Alors, il y a des procédés « agressifs » sur Facebook à éviter, et pourtant très souvent utilisés. Par exemple, de nombreuses personnes me demandent d’être leur ami via leur profil et à peine j’accepte la mise en relation :

Elles me demandent d’aimer leur page Pro. Réaction : je la regarde une fois sur 10… Ou encore, je reçois aussitôt une offre commerciale par messenger. Réaction : j’évite…
Ou encore mieux, je reçois en boucle des offres commerciales via messenger. Réaction : je supprime la mise en relation.

Pour profiter pleinement de l’effet viral de ce réseau social, vous aurez à :

  • Etre toujours dans un esprit de partage. Plus vous passerez votre temps à faire votre promo, moins vous serez visible…
  • Publier du contenu de qualité sur votre profil et/ou votre page professionnelle Facebook en adéquation avec les attentes de vos lecteurs ;
  • Etre régulier en créant et en suivant un planning de publication. Par exemple, vous pouvez prévoir un type de contenu différent pour chaque jour de la semaine ;
  • Investir dans des campagnes de publicité (facebook ads) ;
  • Le cas échéant, créer votre propre groupe Facebook.
G.A.V. - 4 points clés pour bien se faire connaître sur les réseaux sociaux

1. Déterminer sa cible

C’est la première question à vous poser : « À qui s’adressent vos produits et services ? »

Que ça soit pour votre marketing de manière générale ou sur les réseaux sociaux, on ne parle pas à tout le monde. Tant que vous n’avez pas une idée précise de votre cible, il vous sera difficile de diriger votre communication efficacement.

Cette étude va bien au-delà de : mes clients sont des particuliers, des entreprises, des jeunes, des retraités… Si vous n’avez pas encore identifié vos clients idéaux et analysé leurs besoins et attentes, je vous recommande de le faire avant toutes autres choses.

2. Déterminer ses objectifs avant de choisir un réseau social

Le premier objectif qui vient à l’esprit de tout entrepreneur est de trouver des clients grâce aux réseaux sociaux.

Oui, mais encore ? Les réseaux sociaux ne sont pas des outils dédiés à la vente. Chacun a ses propres règles de fonctionnement et vous sera bénéfique en fonction d’objectifs bien définis.

Les réseaux sociaux permettent d’atteindre globalement 5 objectifs :

  • Développer une communauté autour de vos valeurs et gagner en notoriété obtenir un échange direct avec votre communauté et vos clients
  • Développer votre réseau professionnel, trouver des clients BtoB
  • Recruter de nouveaux collaborateurs
  • Améliorer le référencement de votre site Web
  • Attirer des influenceurs et prouver votre expertise

C’est donc à vous de les choisir en fonction de l’objectif prioritaire que vous cherchez à atteindre.

3. Développer sa stratégie de contenu

Les réseaux sociaux étant des outils de communication ayant comme objectif de créer de l’engagement auprès de votre communauté, il est donc important de bien définir les messages que vous souhaitez transmettre.
En d’autres termes, quelle est votre ligne éditoriale ?

  • Identifiez les thématiques que vous souhaitez aborder.
  • Déterminez un calendrier éditorial et donc la fréquence de vos publications.
  • Créez du contenu pertinent ou relayez du contenu de votre veille.
  • Déterminez quel type de contenu vous souhaitez partager : des articles, des vidéos, des photos, des infographies..

Le contenu est le socle d’une stratégie sociale média réussie. Pour développer votre notoriété et vous démarquer de la concurrence :

  • Concentrez votre communication sur des informations utiles à votre communauté et non promotionnelle ;
  • Produisez du contenu multimédia et utilisez quand c’est possible des visuels adaptés à chaque réseau social ;
  • Différencier votre ligne éditoriale pour chaque réseau social ;
  • Etudiez la communication de vos concurrents et analysez quels contenus génèrent le plus d’engagements.

Et rappelez-vous…

Le blog est le point d’ancrage de votre stratégie sur les médias sociaux.

Partagez les articles publiés de votre blog sur vos réseaux sociaux.
Intégrez sur chaque article des boutons de partage vers les différents réseaux sociaux pour que vos lecteurs puissent les partager à leurs audiences.
Mettez en place une newsletter et bâtissez-vous une liste de contacts.

Tenir un blog demande du temps et du travail tout comme l’animation d’un réseau social. Il est certain les résultats attendus ne se feront pas du jour au lendemain. Mais vous aurez beaucoup plus de succès si vous donnez plutôt que si vous demandez…

4. Déterminer ses choix suivant ses ressources

Idéalement, vous vous dites qu’il serait bien que votre entreprise soit présente sur Facebook, LinkedIn, Instagram, YouTube, Twitter, etc. La question à vous poser est « avez-vous les ressources humaines nécessaires pour animer tous ces réseaux sociaux ? »

À part si vous êtes une équipe de plusieurs personnes, il est fort à parier que vous n’aurez pas le temps pour communiquer efficacement sur de nombreux réseaux sociaux.

Vous devez donc les utiliser à bon escient en fonction de leurs spécificités et en fonction de votre objectif. Au départ si vous êtes seul, par exemple si vous êtes entrepreneur ou un formateur indépendant, je vous conseille : d’axer vos efforts sur un seul réseau social et de relayer juste vos articles sur les autres.

Dites-vous qu’un réseau social sans animation ne vous servira guère et vous fera perdre votre temps plutôt qu’autre chose.

Quand on est seul dans son entreprise, il faut savoir faire des choix et ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre. Tenir un blog demande déjà bien assez de travail et une journée ne dure que 24h.

G.A.V. - Quel réseau social choisir pour votre activité

Bien choisir un réseau social pour se faire connaître n’est pas si simple… Comme nous l’avons vu, inclure les médias sociaux dans son plan de communication est indispensable. Cependant, pour en retirer tous les bénéfices, il est important de bien les choisir en fonction de leurs spécificités et en fonction de vos objectifs.

Les réseaux sociaux couplés avec votre blog font partie intégrante de votre stratégie digitale. Bien se faire connaître sur les réseaux sociaux réside sur le choix d’une bonne stratégie.
Les erreurs à éviter pour bien se faire connaître sur les réseaux sociaux

Se faire connaître sur les réseaux sociaux et créer une communauté autour de sa marque demande beaucoup temps et de la méthode.

Je remarque que certains entrepreneurs mettent à mal leur crédibilité sur les réseaux sociaux, car ils ne prennent pas le temps de la réflexion et n’utilisent en définitive aucune stratégie.

Donc avant d’entrer dans le vif du sujet, il me semble important de vous avertir sur les différentes erreurs que vous pourriez commettre :

  • Ne pas se fixer d’objectif concret avant de choisir et de se lancer sur un réseau social
  • S’éparpiller sur de nombreux réseaux sociaux et ne pas profiter du potentiel du réseau social le plus pertinent pour son entreprise.
  • Ne pas prendre le temps de bien comprendre le fonctionnement et les règles inhérentes à chaque réseau social
  • Choisir d’être présent sur un réseau social parce que son concurrent l’a choisi.
  • Ne pas répondre pas aux commentaires et messages
  • Publier du contenu non pertinent pour sa cible
  • Utiliser un jargon ou un vocabulaire non adapté à son audience
  • Publier du contenu promotionnel trop fréquemment
  • Avoir une fréquence de publication irrégulière

Chaque réseau social pourra s’il est bien utilisé vous apporter du trafic vers votre site web & blog. Néanmoins, avant de choisir un réseau social plutôt qu’un autre, il est nécessaire de déterminer avec précision :

  • Votre cible Vos objectifs
  • Votre stratégie de contenu
  • Vos choix selon vos ressources
G.A.V. - Les réseaux sociaux sont-ils indispensables

1. Les différents supports d’entretien de l’image

Les réseaux sociaux ne sont pas les seuls outils permettant de gérer l’image de l’entreprise. On constatera que ces supports existent depuis bien avant l’utilisation quasi-obligatoire des réseaux sociaux par les entreprises et regroupent tous les outils permettant d’être en contact avec les consommateurs et les prospects. 

En voici les principaux :

  • Créer une marque forte : L’entreprise doit mettre en place un référent qui tient lieu de promesse. Il s’agit ici de créer une marque forte et identifiable facilement par les clients. C’est la définition même de l’image de marque.
  • Le référencement : Cette technique correspond à la mise en avant du site internet de l’entreprise sur les moteurs de recherche (les trois principaux étant Google, Yahoo et Bing). Plus une entreprise devient connue, plus elle est facilement trouvable sur Internet, et fait ainsi parler d’elle. (voir l’article : à vos références)
  • La publicité : Concerne toutes les actions de mise en avant des biens et services de l’entreprise qu’elle désire vendre et les techniques permettant d’inciter un consommateur à adopter un comportement souhaité.
  • L’e-mailing : Outil très efficace pour diffuser un message professionnel à un grand nombre de personnes, pour acquérir de nouveaux clients ou entretenir des relations avec les clients existants. L’e-mailing permet un envoi massif, ciblé et rapide et permet de connaître immédiatement et facilement les statistiques des campagnes et les retombées pour l’entreprise. Il permet de prospecter et fidéliser des clients, de diffuser des newsletters, de lancer des campagnes commerciales et d’améliorer et personnaliser le dialogue avec les clients.
  • Le phoning : Même si les internautes sont généralement moins réceptifs aux campagnes de phoning qu’à celles de l’e-mailing, cet outil est le pilier du marketing direct. Ses objectifs sont de réaliser une opération de prospection, de présenter une offre commerciale et d’étoffer son portefeuille clients.
  • Le bouche à oreille : Action qui permet aux clients de transformer leurs proches du statut de prospect à celui de client de l’entreprise sans que ceux-ci n’aient été affectés directement par l’entreprise.
  • L’attitude du personnel : « Concerne les éléments comportementaux qui relèvent soit du personnel, soit des supérieurs hiérarchiques, soit de l’attitude de la personne morale qu’est l’entreprise dans son environnement ». Les clients vont être satisfaits ou non de l’attitude du personnel dans les magasins physiques concernant sa tenue, sa qualité, l’accueil réservé aux clients mais aussi en vue de l’attitude des employés entre eux, de la relation avec les fournisseurs, de la responsabilité sociale de l’entreprise, etc.

 

2. Situation sans les réseaux sociaux

Une telle situation serait difficile à imaginer vu les circonstances aujourd’hui. En effet, les entreprises ont adapté leurs techniques de management et de ventes en fonction des opportunités que leur offrent les réseaux sociaux, et elles ne pourraient plus s’en passer. 

Ces réseaux, sont devenus le fer de lance de certaines entreprises. En plus de se servir de ces réseaux comme vitrine publicitaire, les marques ont la possibilité d’interagir très facilement avec les internautes par le biais d’informations, d’images ou de vidéos, ce qui permet une efficacité de fidélisation qui n’avait jamais été aussi rapide. Les réseaux leur permettent également d’augmenter les vues sur les médias traditionnels par les clients tels que les affiches publicitaires, les spots télé, les prospectus ou encore les actions de street marketing.

Conclusion

Les réseaux sociaux se sont fortement développés ces dernières années, notamment grâce à l’explosion du web 2.0. Nous avons assisté à une forte expansion de leur nombre mais aussi de leur type.

Dorénavant, chaque internaute peut trouver un réseau social qui lui correspond, qu’il soit à caractère général, thématique ou professionnel. Le développement de ce phénomène a amené les entreprises à se demander si elles devaient y participer et comment s’y prendre. Le résultat apparent est qu’aujourd’hui, toutes les entreprises cherchent à se faire démarquer grâce aux réseaux sociaux.

Le web 2.0 a engendré la création de nouvelles plates-formes virtuelles que les internautes ont commencé à manipuler à tâtons. Ils en ont créé des communautés (comme par exemple les blogs) et en ont fait des lieux de partage de connaissances, d’expériences et d’échanges de points de vue. Les réseaux sociaux sont nés de ce principe : partager des éléments virtuels (photos, vidéos) à une communauté plus ou moins restreinte autour de l’internaute.

Lorsque les entreprises ont cherché à s’y implanter, ces réseaux ont commencé à exploiter l’aspect financier d’une telle fusion au point que dorénavant aucun des deux ne pourrait survivre sans l’autre. Les entreprises exploitent ces nouveaux outils à des fins marketing, afin de faire parler d’elles, d’être en contact permanent avec les clients et prospects et de générer des revenus.

Les réseaux sociaux semblent également un bon moyen de communiquer en cas de crise ou pour prévenir des rumeurs négatives puisqu’à l’heure d’aujourd’hui ces réseaux sont des outils encore neutres et ludiques, et la vitesse de propagation des informations sur ces réseaux peut atteindre des vitesses ahurissantes. Ils susciteront moins de méfiance chez les consommateurs que par les voies plus traditionnelles.

Pour ce qui est de la vente elle-même des produits sur les réseaux sociaux, qui est un objectif majeur de presque toutes les entreprises, elle apparaît pour le moment difficile. Les revenus générés par ces réseaux sont assez minimes et sont loin de ce que l’on attendait, mais selon moi ce commerce va devenir de plus en plus rentable car il se rapproche indéniablement du e-commerce : les médias sociaux permettent de conseiller et d’inciter les consommateurs à acheter, à comparer leurs avis sur un produit ou un service, à demander de l’aide en cas d’insatisfaction… 

Cette communication est un élément que le e-commerce ne possède pas, et que le commerce en lui-même est difficilement capable de fournir : à titre d’exemple, les vendeurs dans les magasins sont rarement des spécialistes des produits ; alors que sur les réseaux sociaux, la communication est tellement omniprésente qu’elle permet à tous les internautes d’échanger et d’obtenir des informations techniques sur un bien ou service en temps réel.

Maintenant que nous savons que les réseaux sociaux représentent une partie intégrante de toute entreprise qui se soucie de son e-réputation, dans un prochain article nous aborderons les caractéristiques précises des réseaux les plus utilisés dans les domaines professionnels. En attendant  nous vous invitons à visiter les différents liens qui suivent 

G.A.V. - Influence des réseaux sociaux sur l’image de l’entreprise

1. Conséquences directes sur l’entreprise

Sans les réseaux sociaux, les entreprises n’auraient pas pu exploiter leurs avantages au niveau des revenus qu’ils peuvent permettre de générer et ainsi accroître leur chiffre d’affaires. En effet, ces réseaux permettent aux entreprises d’avoir une meilleure gestion de leur image, de pouvoir mieux cibler les clients ou prospects afin de leurs proposer les meilleures offres possibles, d’étendre leur influence auprès des internautes, de mieux informer les personnes qui les « suivent » sur ces réseaux, de recruter des employés qui répondent à leurs critères de sélection, etc.

2. Nouveaux métiers

La création des réseaux sociaux a engendré la création de nouveaux postes hiérarchiques et a permis de modifier les responsabilités des responsables de différents départements (la plupart du temps il s’agit du département marketing). Voici une liste des métiers qui ont vu le jour au vu de l’explosion des réseaux sociaux.
  • Le Social Media Manager : il est responsable de la construction et l’optimisation des stratégies social-média, de la gestion quotidienne de toutes les plateformes de médias sociaux, de la surveillance et le suivi de l’efficacité de ceux-ci.
  • Le Digital Communications Coordinator : il est chargé d’entretenir régulièrement le site Internet de l’entreprise et est responsable de la communication sur les réseaux sociaux.
  • Le Social Media Application Developer : il est chargé de diriger tous les aspects du développement d’applications sociales à travers les communautés de l’entreprise. C’est lui qui aura le plus d’affinité avec les plates-formes sociales telles que Facebook.
  • Le Search Engine Marketing Specialist : il réalise des campagnes de référencement et d’actions sur les réseaux sociaux
  • Le Web Content Manager : il est chargé de produire un contenu régulier pour la marque afin d’entretenir la relation avec les internautes.
Comme expliqué précédemment, ces nouveaux métiers exigent des modifications dans la direction de différents départements de l’entreprise, le plus souvent les responsabilités des directeurs marketing, directeurs des ventes voire des responsables RH.

3. Recrutement et licenciement

Les réseaux sociaux ont considérablement changé le mode de recrutement de certaines entreprises.

Beaucoup d’entre elles proposent aux candidats de poster leur candidature directement sur leur site internet car cela permet au candidat de gagner du temps et à l’entreprise de mieux gérer les candidatures qu’elle reçoit en les stockant dans des bases de données adaptées. Ces réseaux sont aussi bien utilisés par les entreprises pour trouver des employés ou des stagiaires que par les internautes pour trouver des emplois.

Les DRH ont de plus en plus tendance à vérifier les informations contenues sur les pages des réseaux sociaux de leurs futurs employés. Cela leur permet d’obtenir d’avantages d’informations sur ces personnes et d’en faire le « tri » (par exemple si une personne expose sur sa page Facebook des propos dégradants ou racistes envers une autre personne ou une communauté, ou si cette personne poste uniquement des photos compromettantes d’elle et d’autres personnes lors de soirées, ce qui prouverait son manque de sérieux).

4. Comportement d’achats

Les consommateurs sont les cibles principales de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Ces sites lui permettent de les cibler afin de déclencher plus facilement l’achat de l’internaute consommateur. L’étude IBM/Ipsos Mori « Smarter Commerce », révèle que plus de la moitié des internautes en Europe consultent les réseaux sociaux avant de décider d’acheter ou non un bien en ligne ou dans les magasins physiques.

L’étude a été réalisée auprès de 4 000 personnes âgées de 16 à 64 ans résidant en France, Grande-Bretagne, Allemagne et Italie. Une autre étude réalisée par le cabinet Kantar Media Compete aux Etats-Unis auprès de 2600 internautes révèle « une corrélation entre l’exposition d’un consommateur à des publications commerciales et son comportement d’achat sur Internet ». Durant près de deux mois, l’institut a observé le comportement des 2600 participants exposés à plus de 700 tweets commerciaux ainsi que le comportement d’internautes non exposés à ces tweets commerciaux.

5. Fidélité

Les réseaux sociaux permettent d’accroître la fidélisation autour d’une marque en y créant des activités, du buzz, des actualités, etc. Fred Cavazza explique que pour traiter avec la fidélisation, il faut traiter avec la satisfaction. En effet, le caractère public des médias sociaux donne beaucoup d’importance aux insatisfactions, mais aussi aux témoignages de satisfaction.

Cette méthode permet aux entreprises de s’assurer que les clients sont satisfaits, qu’ils vont être fidèles et recommander la marque à leurs proches et d’avoir un impact positif sur les prospects. Il explique également que lorsque les entreprises communiquent directement (de façon publique) sur les réseaux sociaux, ce « témoignage d’attention », qui peut être sous forme de service après vente, a un impact extrêmement fort sur le taux de fidélisation des clients mais aussi sur les prospects.

Il existe plusieurs moyens pour initialiser la fidélisation d’une clientèle :

  • Publier des articles régulièrement : En publiant des articles sur le quotidien de l’entreprise et en partageant les passions de ses employés, le client va se sentir proche de la marque car il va découvrir le côté humain de l’entreprise et ainsi s’approprier des ressemblances avec elle. Fred Cavazza explique que l’ « on ne peut pas pardonner à une marque, mais on peut pardonner à un être humain ». Il est donc important de mettre en avant ce côté relationnel avec le personnel si l’entreprise veut réussir à fidéliser les internautes.
  • Travailler les conversations : chercher à savoir ce que le client aime ou non dans les produits qu’une marque propose ou dans les services qu’elle propose. Ce feedback est vital pour comprendre les attentes des clients.
  • Publier des témoignages : un employé peut par exemple expliquer pourquoi il utilise tel produit au sein de son entreprise. Ces témoignages sur des passions communes (employés/clients) mettent directement en scène des produits ou des services, ce qui permet de créer des liens subtils avec les consommateurs et les prospects.

A l’heure d’aujourd’hui, lancer des programmes de fidélisation est extrêmement simple grâce aux réseaux sociaux mais requiert une bonne maitrise de la relation client.

G.A.V. - ...Mais des risques potentiels

1. Risques de dégradation de l’image

Bien que la décision de publier des vidéos, des images, des pensées, des expériences et des observations sur les sites de réseaux sociaux soit personnelle, cet acte peut générer en termes d’éthique des conséquences pour les salariés ainsi que pour les groupes qui les emploient. La fulgurante ascension des réseaux sociaux brouille la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée et peut donc entraîner une dégradation de l’image de l’entreprise.

D’après un communiqué de presse, « Près de sept consommateurs sur dix sont prêts à blacklister une marque ou un produit dont le marketing via les médias sociaux les agace ». Le boycott d’une marque ou d’un produit par un client est une véritable catastrophe pour les entreprises car celui-ci risque d’aller consommer ou acheter chez les concurrents directs de l’entreprise en question. Selon une étude conduite en automne 2012 :

  • Seuls 26 % des consommateurs se servent des médias sociaux pour suivre des entreprises et interagir avec elles
  • La recommandation par un ami a un impact généralement positif alors que l’envoi de messages marketing non sollicités est considéré par les consommateurs comme la pire expérience possible sur les médias sociaux
  • 65 % des personnes interrogées ne feraient plus appel à une entreprise si son comportement sur les médias sociaux les agaçait ou les importunait.

La question essentielle en matière de sécurité se pose à propos des risques de fuites d’informations car la sécurité des informations personnelles est très instable sur les réseaux sociaux. Selon l’entreprise Clearswif, « 42% des employés ayant entre 18 et 29 ans abordent des sujets relatifs à leur travail sur des réseaux sociaux ou des blogs ».

De plus, il s’avère que le risque de fuites de données est plus important que les e-mails puisque n’importe qui peut accéder aux réseaux sociaux, où la confidentialité des données est difficile à mettre en place.

Une utilisation mal gérée des réseaux sociaux aurait donc un impact négatif sans précédent sur l’image de l’entreprise. Si les consommateurs ne sont pas satisfaits des actions marketing effectuées sur ces réseaux (offres trop peu attirantes, mauvais entretien de la page de l’entreprise, etc.), cela joue fortement en défaveur de la réputation de l’entreprise car ce sont les avis des clients qui façonnent l’image des entreprises. Si les consommateurs sont déçus, l’image en est considérablement dégradée.

2. Une réglementation nécessaire

Afin d’éviter une utilisation abusive ou mal gérée des réseaux sociaux par les employés qui sont plus ou moins libres de publier des contenus personnels, la direction des entreprises se voit de plus en plus obligée de réglementer l’utilisation de ces réseaux.

Selon une étude, 69% des entreprises réglementent l’utilisation des réseaux sociaux. Aujourd’hui, 35,8% des entreprises disent contrôler (blocage, limitation d’accès, etc.) l’usage des réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter) par leurs salariés, contre 27,4% en 2011.

Moins d’une entreprise sur cinq a mis en place une surveillance sur les comportements de leurs salariés au travers des réseaux sociaux et la façon dont ils communiquent, partagent leurs idées et diffusent des informations propres à leur outil de travail.

Selon Deloitte, 58% des dirigeants approuvent l’existence d’un risque de réputation lié aux réseaux sociaux, mais 15% d’entre eux seulement semblent vouloir prendre des mesures concrètes.

Les entreprises ont mis en oeuvre différentes réglementations telles que des politiques d’utilisation, des guides de bonne pratique des réseaux sociaux ou encore l’interdiction partielle ou totale de l’usage des réseaux sociaux à des fins non professionnelles au sein de l’entreprise.

Pourtant, une enquête menée par l’Observatoire Cegos en 2011 indiquait que sur leur lieu de travail, les salariés utilisaient leurs comptes Facebook (61%), Viadeo (9%) et LinkedIn (6%) à titre professionnel. Leur objectif est principalement d’entretenir et d’agrandir leur réseau (59%), puis d’exercer une veille professionnelle (44%).

Selon Jean-Pierre Govekar, rédacteur pour le blog de Viadeo, le moyen le plus fiable pour réglementer l’usage des réseaux sociaux par les employés se trouve être la rédaction de chartes. En effet, poser une charte d’utilisation des médias sociaux revient à informer les collaborateurs des limites à ne pas franchir, car ces nouveaux espaces incitent leurs utilisateurs à interagir, partager leurs idées voire à publier compulsivement des pensées fugaces qu’ils regrettent d’avoir émises.

Si la nécessité d’une charte pour accompagner est évidente, les salariés peuvent y voir un complément au règlement intérieur, en attendant de la voir simplement transformée en avenant (ou alinéa) au contrat de travail. Ainsi, plusieurs raisons peuvent pousser les chefs d’entreprise à adopter une réglementation sur l’usage des réseaux sociaux : pour recruter, pour contrôler l’image de l’entreprise, pour asseoir leur marque, pour établir un lien avec le public, pour augmenter la cible de l’entreprise, etc.

eleifend elit. velit, ut mattis elementum fringilla id, venenatis, justo Aliquam quis