Réseaux sociaux: De nouvelles opportunités…

G.A.V. - Réseaux sociaux: De nouvelles opportunités…

1. Influence sur les ventes et la publicité

D’une manière générale, on peut dire que les réseaux sociaux, qui sont directement rattachés au marketing et à la communication, ont une influence sur absolument tous les types de vente des entreprises. Ces réseaux sont une véritable vitrine virtuelle pour les biens et services et sont très souvent aussi présents dans la publicité actuelle, notamment la publicité en ligne. Facebook occupe la première place des sollicitations d’entreprise pour la publicité.

Cet engouement des entreprises pour la publicité sur les réseaux sociaux vient du fait qu’il est plus facile d’y cibler son public. En effet, lorsqu’un individu s’inscrit et interagit sur un réseau social, toutes les informations générées ou demandées sont collectées par le réseau qui pourra connaître ses envies, ses passions et même des données plus personnelles pouvant aller jusqu’à son orientation sexuelle. Tranches d’âge, sexes, habitudes de consommation, intérêts… tous ces facteurs permettent aux entreprises de toucher directement les clients ou prospects qui pourraient être plus intéressés que d’autres.

En revanche, bien que la publicité sur les réseaux sociaux soit attirante sur le papier, il n’en est pas de même dans la réalité. Trop peu d’emplacement, un désintérêt flagrant des internautes pour ces publicités ciblées, une faiblesse croissante du taux de clics, un taux de conversion dérisoire… autant d’arguments statistiques négatifs qui ne jouent pas en faveur des grands réseaux sociaux, qui misent sur la publicité pour générer des revenus.

Les réseaux sociaux permettent de jouer un rôle dans l’augmentation des comportements d’achats en ligne et en magasin physique. Une étude a mis en évidence un phénomène d’amplification du réseau social Facebook en examinant le cas de Starbucks. Ainsi, en observant quatre semaines exposant les fans et leurs amis à une campagne sur Facebook, l’incidence sur les ventes a été progressive pour arriver à 38% à la fin de la période. 

Julien Aubier, directeur associé chez Azerty Communication, déclare que « Facebook peut être un canal marketing efficace, mais seulement s’il est couplé à un dispositif complémentaire de Community management, et à une stratégie de communication en amont ». Les entreprises utilisent donc les réseaux sociaux, mais on remarque que ces derniers ont aussi besoin des atouts des entreprises pour survivre.

2. Une expansion synergique

Cette synergie entre les réseaux et les entreprises a permis de modifier et d’affiner au mieux leurs actions marketing et a révolutionné leur mode de fonctionnement.

Aujourd’hui, de plus en plus de publicitaires ou annonceurs n’utilisent pas seulement Facebook comme site de publication, mais en font un outil intégrant pour leur interaction sociale au sein de leur stratégie de communication. 

En résumé, si une entreprise s’implante rapidement sur les réseaux sociaux, elle gagnera vite en notoriété et augmentera ses ventes. 

Selon une étude de ComScore en 2011, les dessous d’un simple mur Facebook servent à :

  • Comparer la popularité de son entreprise sur Facebook par rapport à un concurrent
  • Déterminer si l’entreprise a réussi à atteindre sa cible de consommateurs
  • Perfectionner ses campagnes de marketing en connaissant les intérêts des internautes qui suivent les actualités de l’entreprise
  • Faire du benchmark extrêmement facilement en visitant simplement la page Facebook des concurrents

 

Sans les entreprises, les réseaux sociaux ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui car ils ne pourraient pas diffuser de publicités et donc générer des revenus aussi facilement ; et réciproquement, sans les réseaux sociaux, les entreprises seraient incapables d’enregistrer des croissances de chiffre d’affaires observées actuellement.

Cependant, bien que les réseaux soient un support de plus en plus utilisé, les internautes préfèrent être en contact “commercial” avec les marques par e-mail plutôt que sur les réseaux sociaux.

En effet, l’e-mailing fait encore de l’ombre aux médias sociaux car il s’agit d’un outil plus puissant et efficace pour adresser son marché.

Selon Frédéric Pichard, président-fondateur de Zebaz, « le message e-mail adressé auprès d’une cible précise, conçue à partir de critères de segmentation affinés, doit être un moyen formidable pour recruter de nouveaux abonnés sur les médias sociaux qui seront réellement représentatifs du marché ciblé ». Selon lui, l’e-mailing est encore plus important que les réseaux dans la mesure où il permet de rassembler les internautes sur ces réseaux et les investissements publicitaires y sont plus importants.

dapibus elit. tempus Phasellus non sit risus. in ante. quis, ipsum